Promenades hors les murs

Le Paris de Helena Rubinstein

En savoir plus

Jeudi 4 juillet et vendredi 23 août
de 14 h 30 à 16 h 30

Rendez-vous à la sortie de la station de métro Vavin, côté rue Delambre.
Les visiteurs sont priés de se munir d’un titre de transport pour le déplacement en métro entre les deux étapes de la promenade, du quartier de Montparnasse à l’île Saint-Louis.

Par Ingrid Held, guide-conférencière nationale

À quelques pas du célèbre café du Dôme, Edward William Titus, premier mari d’Helena Rubinstein, ouvre, en 1924, une librairie et une maison d’édition. Dans ce même quartier de Montparnasse, Helena Rubinstein fait construire, en 1927, par l’architecte polonais Bruno Elkouken un immeuble de style fonctionnaliste doté d’un théâtre, de divers appartements ainsi que de quelques ateliers d’artiste. Elle se réserve le penthouse, dans lequel elle s’installe somptueusement, entourée de meubles Art déco et d’une riche collection d’oeuvres d’art. Quelques années plus tard, elle acquiert l’ancien hôtel Hesselin, demeure aristocratique du xviie siècle sur l’île Saint-Louis, puis le remplace par un immeuble Art déco dû à Louis Süe. Une ballade urbaine sur les traces d’Helena Rubinstein à Paris.

Réserver

Le 19e arrondissement juif

10 places restantes
En savoir plus

Mercredi 12 juin
à 11 h

Par Ania Guini-Skliar, guide-conférencière nationale

Rendez-vous à l’angle des rues Mathurin-Moreau et Manin, devant la Fondation ophtalmologique Rothschild (métro : Bolivar ou Colonel-Fabien).

Le 19e arrondissement est devenu le lieu de l’orthodoxie juive. Il comporte le plus grand nombre d’écoles juives, de synagogues. Quelle est son histoire ?

Réserver

Au cimetière du Montparnasse

1 place restante
En savoir plus

Jeudi 6 juin
14 h 30 à 16 h 30

Par Ania Guini-Skliar, guide conférencière nationale

Rendez-vous à l’entrée principale, boulevard Edgar-Quinet.

Le cimetière du Montparnasse, nommé aussi cimetière du Sud, fut ouvert le 25 juillet 1824. Il s’étend sur une superficie de dix-neuf hectares et s’inscrit dans l’histoire urbaine, artistique et littéraire du quartier. De nombreux juifs y sont inhumés. Au gré des déambulations, on découvrira les sépultures de Chaïm Soutine, Ossip Zadkine, Alfred Dreyfus, Tristan Tzara…

Réserver

L'essor de la vie juive au XIXe siècle dans le 9e arrondissement

13 places restantes
En savoir plus

Mardi 25 juin
de 14 h 30 à 17 h

Par Danielle Malka, guide-conférencière nationale

Rendez-vous en haut de la sortie no 8 du métro Richelieu-Drouot, devant le 2, boulevard des Italiens (BNP).

Ce quartier, en formation au xixe siècle, attire les protagonistes de la vie économique, artistique et intellectuelle. De toute la créativité de cette époque les juifs seront partie prenante. Des Rothschild aux galeristes, musiciens, journalistes et au personnage singulier que fut Daniel Iffla (1825-1907), dit Osiris, découvrez leurs lieux de vie ainsi que les somptueuses synagogues qu’ils eurent à coeur de construire.

Réserver

Au cœur du Sentier

11 places restantes
En savoir plus

Jeudi 29 août
de 14 h 30 à 16 h 30

Rendez-vous à la sortie n°1 de la station de métro Sentier, à côté du Café Le Sentier, au 97 rue Réaumur

Par Elisabeth Kurztag, conférencière du mahJ

Depuis le xixe siècle, le Sentier, ce quartier situé à proximité des Grands Boulevards, est dédié au secteur de la mode, de la confection et du prêt-à-
porter. Ses boutiques, ses ateliers évoquent toujours la mémoire des « petites mains » souvent issues de l’immigration juive , d’Europe orientale d’abord, puis d’Afrique du Nord à partir des années 1960. Arrivent ensuite les Chinois, les Pakistanais, les Sri Lankais, les Africains, qui les ont remplacées. Deux heures de balade retracent cette histoire insolite, qui mêle au réseau contemporain des ateliers encore en activité le récit d’un passé industrieux.

Réserver

Sur la trace des juifs à Paris au Moyen-Âge

En savoir plus

Vendredi 30 août
de 14 h 30 à 16 h 30

Par Ania Guini-Skliar, guide-conférencière nationale

Rendez-vous devant l’église Saint-Julien-le-Pauvre, à l’angle des rues Galande et Saint-Jacques.

Où habitaient les juifs au Moyen Âge ? Quels étaient leurs métiers, leur vie intellectuelle, leurs relations avec leurs voisins chrétiens ? Cette promenade sur la rive gauche et l’île de la Cité nous plonge dans le Paris médiéval et permet, malgré l’absence de vestiges, d’évoquer l’histoire passionnante d’une vie culturelle et spirituelle juive florissante.

Réserver